Nous ne sommes pas des adeptes des visites guidés, ou des guides lors de nos voyages.  Mais on des fans des cartoville.

Cartoville de chez Gallimard
Cartoville de chez Gallimard

Comme beaucoup globetrotters, nous partons avec plus ou moins de préparation et avec des livres sous le bras.

Et il y en a un indispensable dans nos voyages :

Le Cartoville de chez Gallimard. Un guide oui, mais qui laisse la place à l’aventure.

Ce petit guide de la taille d’un livre de poche propose une carte décomposée en grandes zones et complète de la capitale ou de la grande ville que vous avez ciblée pour votre voyage, avec les endroits à voir absolument, et des bons plans… (Touristiques et non touristiques).

Ce cartoville a 3 avantages par rapport aux autres livres de voyage :

1er Gagner du temps pour le repérage.

Dans les villes comme New York, il est très facile de s’orienter, la construction des routes aidant ! En revanche, quand il s’agit d’une ville comme Venise, l’orientation est un petit peu plus complexe. Vous avez des ponts, des canaux, et beaucoup de voix sans issues…  Dans des villes comme Tokyo, on n’arrive même pas à lire les noms des rues.

De ce fait, en tant que globetrotter, il est nécessaire de gagner du temps, et surtout d’optimiser son parcours et sa visite dans une ville… En effet, il arrive souvent qu’on ne parte qu’un week-end (en Europe)… et 2 ou 3 jours peuvent être minimes pour visiter une ville comme Londres… Idem, quand on part longtemps en voyage, on fait parfois des arrêts dans des villes que pour 1 ou 2 jours… Il faut donc savoir cibler les points importants à voir et les lieux qui nous intéressent.

2eme Secteur par Secteur.

Le livre Cartoville est décomposé en grande zone et propose donc un découpage secteur par secteur. Dans chaque secteur, une dizaine de points (monuments, musée…) sont ciblés ! Cela permet de préparer son trip de la journée et surtout de ne pas passer à côté (ou dans la rue d’à côté) d’un élément intéressant ! Une fois la zone couverte, vous pouvez passer à la suivanteJ. Il faut juste faire attention à l’échelle. Sur des villes très denses, il arrive que l’échelle soit sur 100m, alors que sur des zones plus vastes, vous pouvez être à 500m…

 

3 Touristique oui mais pas trop

Un point nous avait marqué lors d’un précédent voyage : nous avions acheté le guide du routard et suivi ses conseils au sujet d’un restaurant. Quel déception quand on avait découvert qu’on était tous des voyageurs (avec le guide du routard) et que c’était nullement un restaurant typique du coin avec des habitués… Le guide du routard est très bien (et je reviendrais dessus plus tard), et il permet aussi de mieux comprendre l’histoire de la ville… Mais il a ses limites.

Le Cartoville arrive à cibler des endroits moins touristiques, et nous conseille efficacement sur le choix d’un restaurant, d’un bar…

Pour nous, ces petits cartovilles sont de très bons compagnons de voyages, et indispensables lors de la découverte d’une nouvelle ville. Ils mélangent très bien les bons plans, et les attractions ou monuments à ne pas rater… Ils permettent également de se retrouver rapidement sans perdre du temps !

C’est le 1er guide que l’on achète et que l’on a toujours dans la poche !

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • a quoi ressemble une cartoville
  • cartoville venise
  • guide du routard ou cartoville?